F.A.Q.

Qui peut participer au projet-pilote ?

Seuls les citoyens et les associations domiciliés dans les communes participantes pourront participer à ce projet et ramener les canettes abandonnées qu’ils auront ramassées dans l’espace public : soit dans une machine de reprise, soit dans un point de collecte communal.

Où ramener les canettes ?

Les canettes ramassées dans l’espace public pourront être ramener dans un point de collecte de la commune, soit directement dans une machine de reprise, soit via un préposé communal.

Vous trouverez l’adresse du point de collecte de votre commune ici

Y a-t-il un quota mensuel pour le dépôt des canettes?

Un quota mensuel de 200 canettes par mois créditées sur le compte a été imposé pour chaque citoyen. Ce quota est de 1.000 canettes par mois pour les associations. Au-delà de ces quantités, une dérogation est à demander via la plateforme. Une seule dérogation peut être demandée par mois pour un citoyen ou une association.   

En quoi consiste la prime de retour ? Quel est le montant de la prime de retour ?

Un bon d’achat de 5€ sera octroyé lorsque 100 canettes auront été rapportées. Ce bon sera à faire valoir dans les commerces locaux partenaires de l’opération. Les bons d’achat de 5€ seront envoyés, par voie postale et pour un minimum de 2, exclusivement aux citoyens et associations inscrits sur la plateforme d’enregistrement.

Cette plateforme permet aux citoyens et associations de comptabiliser le nombre de canettes rapportées au point de collecte.

Si l’apport se fait à la machine de reprise, le citoyen ou l’association devra créditer son compte à l’aide du ticket généré par la machine.

Si l’apport se fait via le préposé communal, c’est ce dernier qui s’en chargera.

Où utiliser les bons d’achat ?

Un bon d’achat, d’une valeur de 5€, sera octroyé lorsque 100 canettes auront été rapportées. Ce bon sera muni d’un code unique et pourra être valorisé dans les commerces locaux qui participent à l’opération.

Vous reconnaîtrez ces commerces à leur autocollant

Vous trouverez la liste des commerces participants ici

 

Que faire si la canette est refusée par la machine ?

Si une canette est refusée dans la machine, il est conseillé de réessayer à nouveau en modifiant légèrement sa forme (tel que la recourber,…). Mettre la canette d’une autre manière pourrait également aider à ce qu’elle soit acceptée. Il est primordiale que le lecteur de forme reconnaisse qu’il s’agisse d’une canette.

Toutefois les canettes qui auront été écrasées sur la hauteur ne seront jamais reconnues dans la machine car il pourrait s’agir d’une demi canette. Il est donc conseillé de garder ces canettes pour la reprise manuelle via le préposé, qui lui acceptera les canettes dans tous ses états.

Que faire avec le ticket de la machine ?

Lorsque vous avez déposé les canettes dans la machine, vous allez recevoir un ticket avec un QR Code et un code chiffré. Ce ticket ne fait pas office de bon d’achat et n’a aucune valeur chez les commerçants. Vous devez vous inscrire et vous identifier sur la plateforme d’enregistrement. Vous pourrez alors scanner votre QR Code ou encoder le code numérique à 25 chiffres de votre ticket. Votre compte sera alors automatiquement crédité du nombre de canettes que vous avez rapportées.

Que deviennent les canettes rapportées au point de collectes ?

Les canettes que vous ramassez et rapportez dans le point de collecte sont triées dans un centre de tri, tout comme les canettes que vous consommez à domicile et que vous jetez avec vos PMC actuels. Elles sont triées en fonction de leur matière (acier et aluminium) et recyclées, pour une utilisation dans de nouveaux objets. Il peut s’agir de nouveaux emballages, mais aussi d’appareils électriques, de pièces automobiles ou de vélos.

Deux scénarios de reprise des canettes ?

2 scénarios de reprise de canettes usagées seront testés alternativement au sein de chaque binôme de communes pendant deux ans :

• Système de reprise automatisé (à l’aide d’une machine spécifique)

• Système de reprise manuelle (via le personnel communal)

Autrement dit, dans un même binôme, pendant que la commune A teste le système de reprise automatisé, via la machine, la commune B teste le système de reprise manuelle. Après quelques mois, c’est l’inverse. La commune B reçoit la machine et teste la reprise automatisée tandis que la commune A met en place la reprise manuelle.

 

Règlement du projet-pilote ?

Le règlement du projet-pilote se trouve ici

Contact

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à prendre contact avec votre Administration communale ou Wallonie Plus Propre, aux heures de bureaux, au 081 32 26 40.